Transgéniques (animaux)

Animaux possédant dans chaque cellule une information génétique nouvelle, préalablement introduite au niveau de l'ovule fécondé. Les premiers animaux transgéniques furent des souris. On préleva à cet effet des oufs fécondés à une femelle et on leur injecta un gène étranger. Les oufs ainsi traités furent ensuite réimplantés dans l'utérus d'une autre souris qui les porta à terme. Sur les 15 à 20 descendants par portée, 2 à 4 au maximum, sont porteurs de l'information génétique étrangère. Ils deviennent mères et pères de lignées de souris transgéniques. Les souris transgéniques sont utilisées par exemple dans la recherche fondamentale en immunologie ainsi que dans la recherche sur le cancer et la maladie d'Alzheimer. Les animaux transgéniques permettent d'étudier l'influence de gènes déterminés sur l'ensemble de l'organisme, ce qui n'est pas possible en éprouvette. Il est ainsi possible de mieux connaître les bases biomoléculaires de certaines maladies. Ces découvertes servent à développer des médicaments et des traitements agissant sur les causes de maladies jusqu'alors difficiles à guérir, voire incurables. Exemples: recherche sur le cancer, SIDA, maladies cardio-vasculaires, maladie d'Alzheimer, etc.

Le recours aux animaux transgéniques est régi, comme celui des autres animaux d'expérimentation, par la loi sur la protection des animaux. Aujourd'hui déjà, toute expérience effectuée sur des animaux est soumise à autorisation et doit répondre à des critères fixés par la loi. La commission chargée de délivrer les autorisations compte également parmi ses membres un représentant de la protection des animaux. Les contrôles portant sur le respect des prescriptions de détention ont lieu à l'improviste. Les infractions sont passibles d'amendes, voire du retrait de l'autorisation de pratiquer des expériences sur des animaux.