Essai en plein champ/dissémination

Transfert d'un organisme génétiquement modifié hors de l'espace confiné d'un laboratoire (de recherche ou de production) dans un environnement naturel. En Suisse, la dissémination de tout organisme génétiquement modifié est soumise à autorisation. Jusqu'en 1996, plus de 2000 essais en plein champ on été effectués dans le monde avec des plantes génétiquement modifiées. Des gènes mutants peuvent se déposer sous forme de pollen sur des plantes sauvages apparentées aux plantes transgéniques. Ce transfert est parfaitement naturel et la transmission de propriétés spécifiques est soumise aux lois de la sélection naturelle: si cette modification génétique présente un avantage pour la plante, celle-ci prospérera mieux que ses concurrentes inchangées, et la modification s'imposera selon les principes de l'évolution. Si, au contraire, cette modification génétique n'apporte aucun avantage à une plante sauvage, celle-ci disparaît.

Les essais en plein champ procèdent selon le concept de la "dissémination par étapes" défini par les directives de l'OCDE. C'est-à-dire que la plante modifiée génétiquement est progressivement transférée du laboratoire confiné dans une serre surveillée, puis, toujours sous surveillance, en pleine nature. Cette procédure garantit une haute sécurité, car chaque étape fait l'objet de nouveaux contrôles. Comme le recommande l'OCDE, on tient également compte des interactions sur le plan écologique entre les plantes cultivées modifiées et leurs analogues inchangées.