Diabète

Maladie chronique caractérisée par une perturbation du métabolisme des sucres, mais aussi des graisses et des protéines. Elle est due à la production ou à l'efficacité insuffisantes de l'insuline, une hormone pancréatique. Environ 3 pour cent de la population du globe, en moyenne, souffre de diabète. La Suisse compte quelque 210'000 diabétiques. La maladie peut être maintenue sous contrôle par un régime approprié. Beaucoup de diabétiques ont cependant besoin d'un apport d'insuline sous forme de piqûres. Depuis 1922, on utilise à cet effet de l'insuline extraite de pancréas de boufs et de porcs. Ce traitement sauve la vie à de nombreux patients, mais n'est pas dépourvu d'effets secondaires. Certaines personnes sont en effet allergiques à cette insuline en raison des différences minimes de sa structure moléculaire par rapport à celle de l'insuline humaine. D'autre part, l'effet de l'insuline animale est entravé par les réactions de défense de l'organisme. Le génie génétique permet depuis 1981 de produire de l'insuline humaine sans avoir recours à l'animal. Le code génétique de l'insuline a ainsi pu être isolé de cellules humaines et transféré sur des bactéries ou des * levures. Les bactéries et les levures ainsi modifiées se multiplient dans d'énormes cuves de brassage (fermenteurs) en produisant automatiquement de l'insuline humaine. Cette insuline est totalement exempte de substances animales.