Asilomar (Conférence d')

En 1974, les scientifiques des Etats-Unis ont organisé une conférence à Asilomar, en Californie, pour discuter des aspects de sécurité et d'éthique du génie génétique. Ils ont ratifié des prescriptions que les scientifiques sont tenus de respecter. Continuellement remises à jour, celles-ci sont connues aujourd'hui sous le nom de directives NIH ("National Institutes of Health" = Instituts nationaux américains de la santé) et assurent la sécurité du travail avec des organismes génétiquement modifiés. Selon leur danger, les expériences sont ainsi classées en quatre catégories de risque qui impliquent des précautions en rapport. Elles vont du protocole normal pour les catégories de risque le plus faible, aux travaux à effectuer en laboratoire haute sécurité. Les directives NIH sont obligatoires pour les chercheurs des Etats-Unis soutenus par l'Etat. En Suisse, les scientifiques universitaires et les chercheurs travaillant dans l'industrie se tiennent aux directives NIH. La CSSB, Commission suisse interdisciplinaire pour la sécurité biologique dans la recherche et dans ses applications techniques, en contrôle l'application.